Femmes Actives Media

Interview avec Amina Dubrecq El Oumrany

Partager cet article

Interview avec Amina Dubrecq El Oumrany, la créatrice visionnaire derrière la marque Kumi.

Amina Dubrecq El Oumrany

Animée par une passion pour la mode et la richesse des tissus africains,

Amina a fondé Kumi dans le but de mettre en lumière l’authenticité et l’unicité de ces textiles, entièrement confectionnés localement. Basée en Europe, son parcours entrepreneurial a été inspiré par un voyage marquant au Mali, qui a donné naissance à cette aventure passionnante.

Parlez-nous de votre parcours ?

J’ai été Shop manager dans le prêt-à-porter à Bruxelles pendant des années.  En tant que directrice de boutique ,  ma passion pour la mode m’a motivée à créer ma propre marque, inspirée par mes racines maliennes, redécouvertes lors d’un retour à Bamako il y a 10 ans.

Quelle est l’inspiration derrière la création de votre marque ?

L’inspiration derrière ma marque provient de la découverte de la culture malienne et de ses traditions, notamment le voile de coton teint de manière artisanale porté par les femmes de ma famille du Nord Mali.

Quelle est votre vision pour la marque à long terme ?

Ma vision à long terme est d’établir une marque de prêt-à-porter Made in Africa, vendue à l’international, démontrant la fusion réussie du traditionnel avec le moderne, du luxe avec le contemporain.

Comment décririez-vous le style et l’esthétique de vos créations en 3 mots ?

Le style et l’esthétique de mes créations peuvent être décrits en trois mots : TRADITIONNEL, CHIC ET UNIQUE

 

Comment décririez-vous le processus de création de vos vêtements ?

 Le processus de création implique l’utilisation de coton tissé traditionnel et de voile de coton teint artisanalement à Bamako. Je sélectionne les couleurs, dessine les designs, et utilise la sérigraphie manuelle pour créer des pièces uniques.

Quels ont été les principaux défis que vous avez rencontrés et comment les avez-vous surmontés ?

Les principaux défis ont été les infrastructures en Afrique et la recherche d’une équipe collaborative. Trouver des personnes avec qui avancer de manière productive a été essentiel malgré les obstacles.

Que souhaitez-vous transmettre à travers votre marque ?

À travers ma marque, je souhaite transmettre le savoir-faire africain en privilégiant des produits bio et des choix écologiques, notamment la teinture artisanale.

Vous avez été invitée à la New York Fashion Week, quel sentiment avez-vous ressenti ?

Être invitée à la New York Fashion Week a été une fierté, surtout considérant la compétition intense. C’était un accomplissement majeur, aligné avec mes rêves.

En tant que femme entrepreneure, quel conseil donneriez-vous à une femme qui veut se lancer dans la mode ?

En tant que femme entrepreneure, je conseillerais à une femme désirant se lancer dans la mode d’être authentique, de commencer avec ce qu’elle a, et de ne pas attendre une perfection préalable.

À la petite fille que vous étiez, quel message lui adresseriez-vous aujourd’hui ?

 “À la petite fille que j’étais, je lui dirais de se faire confiance, d’écouter son cœur et de suivre ses aspirations avec conviction.”

Propos recueillis par  B.O

Partager cet article